vendredi 7 novembre 2008

Anachromatisme - Jonathan Glock


Rapide, plus frêle qu'un fétu, plus petit qu'une poussière...

Je ne l'ai qu'entraperçu, et pourtant son image reste gravée dans ma rétine comme au fer chaud. Il était là, se tenant à côté de mon Maître comme s'il l'avait toujours été.
Au centre
Un petit être peut-être pas méchant...mais peut-être pas gentil non plus

Comment savoir.... Et mon Maître qui ne dit toujours rien... Qui me refuse toujours l'accès à sa chambre... Qui semble nous avoir effacé de son monde....

Jonathan Glock.

J'ai ouïe dire qu'il s'appelait comme cela... ou plutôt qu'on le nommait de la sorte. Il n'a pas vraiment d'existence physique, mais n'est pas de brume non plus. Il se contente de sautiller là où le vent le mène, rebondissant à chaque bond sur ses minuscules pieds, sans cesse et sans fin...

Il s'arrête quelques fois, invitant des âmes égarées à l'écouter, l'admirer et le suivre...

Serait-ce le cas de mon Maître ? Nous aurait-il vraiment abandonnés pour ces êtres intemporels et inorganiques ?

Loin de ces questions, un autre problème urgent se pose...




Mon Maître a disparu.

1 commentaire:

nOM a dit…

CHOUUUUBADAWAAA CHBAAAAHHHH SHPOUUUUU SHAWAAAAA SPIUUFFFFFF........